madeformed mars juillet

Calendrier

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives quotidiennes : 16 décembre 2014

Fermez vos apps non utilisées : un conseil de la CNIL

Après les apps sur Iphone en 2013, c’est au monde Android que la CNIL et l’INRIA se sont intéressés pour débusquer les accès aux données, massifs et peu visibles qui touchent les utilisateurs. Conclusion sur Android comme sous iPhone, fermez vos apps pour les inactiver et n’hésitez pas à faire le ménage.

Réglez le niveau de publicité

Rendus publics lundi 15 décembre, les résultats de la seconde phase du projet Mobilitics portent sur 121 apps sous Android utilisées pendant trois mois par dix volontaires sur un smartphone modifié pour tracer l’usage des données par les applications. L’écosystème Google étant plus ouvert que celui d’Apple, les possibilités d’accès aux données sont encore plus étendues. Et les promoteurs d’apps ne s’en privent pas collectant abusivement données de géolocalisation et identifiants matériels et logiciels y compris quand les apps sont en veille. Sur Android comme sur iOS, entre 50 et 60% des applications testées accèdent aux identifiants du téléphone comme l’UDID (unique device identifier), mieux protégé aujourd’hui ou l’advertising ID (adID) dédié à la publicité. Depuis, le 1er aout 2014, Google impose aux nouvelles applications et aux mises à jour de n’utiliser que cet identifiant pour la publicité. Les utilisateurs peuvent le régler mais combine le savent.
Sur l’iPhone, il faut se rendre dans « réglages » Confidentialité, accéder à Publicité (tout en bas) et activer le suivi publicitaire limité.
Sur Android, il faut aller dans « paramètres Google » et activer l’option »désactiver annonces par centres d’intérêt ». Voir les écrans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La localisation, donnée reine

La localisation est la donnée reine qui concerne un quart à un tiers des apps. Indispensable dans certains cas, elle constitue aussi une intrusion dans les habitudes et comportements de la personne.
Une application de service de réseau social a pu accéder 150 000 fois en trois mois à la localisation d’un des testeurs. A quoi sert cette accumulation de données ?  On peut aussi régler les autorisations d’accès à la localisation.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fonction de leur stratégie, Apple et Google ou Microsoft sont dans une position privilégié pour collecter les données. Certains services sont installés par défaut et parfois impossibles à désinstaller. Comme les magasins d’application. Une application installée par défaut a procédé, selon Mobilitics, à plus d’un million de localisation en 3 mois…
Face à cette situation, la CNIL, conformément à l’avis du G 29 souhaite travailler avec les grands acteurs du système d’exploitation pour qu’ils se mettent en conformité dans le cadre d’un pacte de conformité en cours de négociation. « Du fait de la pression croissante des utilisateurs, ces sociétés sont dans le dialogue", estime la présidente de la CNIL, Mme Falque Pierrotin.

 

Comment fermer vos apps peu utilisées

En attendant, ne pas télécharger d’applications inutiles et faire régulièrement le tri dans son smartphone.
Fermer les applications non utilisées qui restent le plus souvent en veille et continuent à venir chercher des données.

Sur l’iPhone, il faut cliquer deux fois sur la touche « Home » les applications apparaissent sous forme d’un défilé avec leurs icônes en bas et un écran au dessus. On fait glisser vers le haut, l’écran de l’app qui disparaît. L’app est fermée. Elle sera plus lente à rouvrir mais elle n’accèdera plus à vos données.