Calendrier

juin 2019
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives mensuelles : juin 2019

Le logiciel Moovcare qui prolonge la vie des des patients atteints du cancer du poumon va être remboursé par l’Assurance maladie

C’est parait-il la première fois en France, qu’une web application, par ailleurs dispositif médical de classe 1 avec marquage CE, a reçu de la HAS un avis favorable à sa prise en charge par l’Assurance maladie. Cela valait bien l’organisation d’une conférence de presse pour présenter le 26 juin à l’Institut Curie, Moovcare, logiciel qui en assurant un meilleur suivi des patients atteints de cancer du poumon a permis,- études cliniques à l’appui-, de prolonger leur vie de 7,6 mois.

Moovcare, de la société Sivan, spécialisée dans l’analyse des données clinique (PROs Patient reported outcomes), a en effet bénéficié d’une reconnaissance scientifique internationale lors des congrès ASCO1 2016 et 2018, ainsi que de publications dans le JAMA, le JNCI et le JTO. Les résultats des essais cliniques -étude contrôlée randomisée multicentrique- ont montré que Moovcare augmentait la durée de vie globale de 7,6 mois. A 24 mois, la moitié des patients utilisateurs sont en vie contre 1/3 des patients se contentant de réaliser un scanner tous les 3 mois.

La Haute Autorité de santé (HAS) a donc rendu le 9 avril dernier un avis favorable à sa prise en charge en tant qu’outil complémentaire pour la surveillance des patients

 

Un questionnaire à remplir chaque semaine

 

Chaque semaine Moovcare en voie au patient un email avec un questionnaire d’une quinzaine de questions à remplir sur tablette, ordinateur ou smartphone ( rempli en 5 minutes selon les patients). Avec rappel, si le questionnaire n’est pas renvoyé. Un algorithme analyse les réponses et génère automatiquement des alertes en cas de risque de récidive ou de complications. Des données cliniques vie réelle sont ainsi recueillies rapidement alors que les deux tiers des patients attendent le scanner trimestriel et la consultation pour se manifester.
Le patient se sent rassuré et communique mieux avec son médecin.
Le médecin ou l’assistante médicale dispose d’un historique des symptômes de chaque patient, ce qui permet une meilleure interprétation des signes d’alerte. A chaque consultation, l’interrogatoire et l’examen clinique seront réorientés en conséquence.

Sivan est née en 2014 de la rencontre, au Mans, de Daniel Israël, président fondateur de la société Sephira ( 26 000 professionnels de santé utilisent ses solutions de télétransmission type Intellio) et du Dr Fabrice Denis, cancérologue à l’Institut Jean Bernard du Mans. Son partenariat avec l’Institut Curie où sont développés de nombreux projets e-santé, a permis de valider Moovcare.
Le logiciel est actuellement utilisé dans dix hôpitaux en France par une cinquantaine de patients en attendant un lancement national en fin d’année. Moovcare devrait être bientôt déployé aux Etats-Unis et en Israël.
Une étude est en cours pour étendre le dispositif aux cancers du sein et Sivan a lancé une application grand public SmokeCheck pour la détection précoce des cancers du poumons et d’autres maladies respiratoires comme la BPCO (disponible sur les stores).
L’analyse des données cliniques vie réelle est un enjeu très important et les technologies e-santé facilitent leur recueiL.

www.sivan-innovation.com

 



Paymed, une alternative libérale au tiers payant

Depuis la mi-mai, Paymed a lancé une nouvelle offre pour les professionnels de santé libéraux qui veulent offrir le tiers payant en toute sécurité

La généralisation du 1/3 payant intégral reste d’actualité. Son déploiement est prévu à partir de la fin 2019. (voir l’article du blog)
En raison de l’opposition des professionnels de santé craignant des surcharges administratives, le tiers payant est généralisable mais non plus obligatoire.
Néanmoins, les praticiens sont bien conscients de la simplicité et de l’avantage pour le patient. D’où l’apparition de solutions simplifiant le suivi du paiement (voir en bas de page).
Plusieurs syndicats professionnels se sont donc mobilisés pour créer Paymed fin 2017, en s’appuyant sur le savoir-faire de Santeffi, qui gère déjà notamment la télétransmission et le tiers payant des officines.
Il ne s’agit pas que de pointer les annonces"théoriques" de paiement du professionnel de santé (retour Noémie). Paymed est une alternative à la dispense de l’avance de frais avec un paiement unique Paymed.
Paymed est l’établissement de paiement pour l’émission de paiement unique quelle que soit la domiciliation bancaire du professionnel de santé.
Paymed assure la télétransmission et prend en charge chaque facture du pointage bancaire jusqu’à l’encaissement. Les tableaux de bord mis à disposition dans une espace personnel sécurisé facilitent le suivi.
L’offre est compatible et complémentaire avec les logiciels du marché.
Sans engagement et sans frais de dossier, l’abonnement est à 36 € TTC/mois pour les auxiliaires et à 60€/mois pour les médecins.
Paymed est agréée OCT (organisme concentrateur technique) et par l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution chargé de la supervision des secteurs bancaires et d’assurance). https://www.paymed.pro/

Voir la vidéo de présentation

Autres offres :
– Sephira s’est lancé avec TiPTop Voir l’article
– Uni à Sicorfé, Saficard propose Crésanté Cash www.saficard.com
– Et Selfmed doit proposer sa solution automatisée avant la fin de l’année.