Twitter E-mail

Un logiciel de gestion des dossiers médicaux condamné aux Etats-Unis pour avoir poussé les médecins à prescrire des opioïdes

C’est parce que la justice s’est emparée de l’affaire que des médias américains comme Bloomberg, suivi par Reuters, ont fini par la révéler fin janvier : entre 2016 et 2019, le logiciel Practice Fusion, une des principales plates-formes en ligne médicale, a été payé par l’industrie pharmaceutique pour inciter à la prescription d’opioïdes contre la.. Lire la suite →

La HAS publie ses guides de bonnes pratiques pour téléconsultation, téléexpertise et téléimagerie

Animée par la volonté de "favoriser le développement de la télémedecine en confiance",  la Haute Autorité de santé a mis en ligne le 20 juin plusieurs documents à l'usage des professionnels de santé et de leurs patients. Les praticiens y trouveront des fiches pratiques pour leurs patients et des fiches mémos pour la mise en.. Lire la suite →

Le logiciel Moovcare qui prolonge la vie des des patients atteints du cancer du poumon va être remboursé par l’Assurance maladie

C’est parait-il la première fois en France, qu’une web application, par ailleurs dispositif médical de classe 1 avec marquage CE, a reçu de la HAS un avis favorable à sa prise en charge par l’Assurance maladie. Cela valait bien l’organisation d’une conférence de presse pour présenter le 26 juin à l’Institut Curie, Moovcare, logiciel qui.. Lire la suite →

Téléconsultation et téléexpertise : les médecins en première ligne

Le LAB’URPS de l’URPS Médecins Ile de France, toujours en pointe sur les nouveautés technologiques a organisé le 14 février une demi-journée de colloque sur « la pratique de la télémédecine en libéral ». Lydie Canipel, secrétaire générale de la Société Française de Télémédecine (SFT) a detaillé le cadre fixé par l’Assurance Maladie pour les.. Lire la suite →

Santé connectée : les 101 bonnes pratiques de la HAS

La Haute Autorité de Santé a publié le 7 novembre un référentiel de 101 règles de bonne  pratique pour aider développeurs et évaluateurs à diffuser des applications et objets connectés sûrs, fiables et de qualité. La HAS voit au moins trois avantages à la santé connectée : le patient y est plus actif dans sa.. Lire la suite →

La cardiologie connectée à l’heure des tests

Balance, tensiomètre, ECG, tracker d’activité… Le cardiologue dispose d’une panoplie de dispositifs médicaux connectés. Les patients ont commencé à s’équiper. Quel bénéfice peut en tirer le cardiologue, pour lui et ses patientS ? Telle était la question qui sous tendait la session commune « e-santé et cardiologie » réunissant la HAS (Haute autorité de santé),.. Lire la suite →