Une démo de Simply Vitale, un système autonome pour la télétransmission et le dossier administratif

Une tablette tactile, un lecteur SESAM-Vitale, un scanner à main, le tout dans un joli étui cuir pleine fleur qui se décline en six couleurs. C’est le nouveau concept, plutôt séduisant, de bureau mobile proposé aux professionnels de santé (version infirmière dans un premier temps) par RM Ingénierie (groupe Cegedim) sous le nom de Simply Vitale. C’est aussi l’héritier, version techno 2012, du Pocket Vital sur Pocket PC qui avait séduit en son temps quelques 800 professionnels de santé mobiles. Le transfert de leurs données est assuré.
Au jugé, la pochette mesure environ 18×25 cm (j’avais oublié mon mètre ruban et celui qui me faisait la démonstration ne connaissait pas encore les dimensions exactes de son produit). Elle est épaisse (4 à 5 cm) car elle intègre d’un côté une tablette HP Wi-Fi sous Windows Seven (dommage pour Win8) et de l’autre, un casier pour le scanner à main IRIScan (à pile) format A4 et un logement pour le lecteur de carte (un Xiring Office anonymisé dont la diffusion se termine) qui est relié à la tablette par un cordon USB. Le logement s’ouvre par un ingénieux système de dégraphage qui permet de changer la CPS sans tout démonter. Le tout donne une impression de solidité. Le maroquinier a bien travaillé (il paraît que c’est un ancien d’un grand du luxe..).

Télétransmission des FSE en Wi-Fi

Dans sa version infirmière, celle qui est diffusée depuis le 1er octobre, l’écran s’ouvre sur les actualités diffusées par RM. En bas, une série d’icônes que l’on active au doigt ou à la souris. L’icône patient permet d’avoir la liste des patients en cours, du jour, ou en totalité avec leur adresse, leur âge et la fiche du traitement. La lecture de la carte Vitale et de la CPS (il faut ressaisir le code dès que l’appareil se met en veille) ouvre la fiche du traitement en cours avec les actes en série ou les actes isolés (les traitements antérieurs sont stockés et accessibles). Le scanner permet de scanner l’ordonnance, la carte de mutuelle ou un courrier que l’on récupère via la liaison Bluetooth et qui s’insère dans la fiche du traitement. On peut avoir des statistiques d’activité. Et l’infirmière trouve une aide à la prescription dans la base de données intégrée (mais je n’ai pas vu cette fonction par manque de connexion Wi-Fi disponible). La sauvegarde s’effectue sur clé USB. Tout ça pour 89 €/mois sur trois ans (ou 79 € sur 4 ans) avec une boîte aux lettres sécurisée Médisécu, l’assistance téléphonique, la livraison, deux heures de formation téléphonique, etc. Un logiciel de comptabilité en ligne est disponible en option pour 5 € de plus (MaComptaLiberale.com). Tout ça est très simple à utiliser et pèse moins d’1,5 kg.
De retour au cabinet, il n’y a plus qu’à télétransmettre le lot de FSE par connexion en Wi-Fi à la Box Internet (le système FSE Error-tracking cherche l’erreur pour éviter les rejets). On imprime, si besoin, sur une imprimante également Wi-Fi. Les Simply Vitale peuvent communiquer entre eux via la plate-forme MediSynchro (15 €/mois); la synchronisation avec les logiciels de la série 4000 est prévue.
Pour un médecin, le Simply Vitale (qui n’offre pour l’instant aucun dossier médical, ni la possibilité de faire une ordonnance)* permet de répondre aux obligations de télétransmission et d’accès aux téléservices via l’interfaceWeb. C’est un peu juste. Pour un médecin il faudrait au moins une tablette sous Win8 qui s’interface avec le logiciel du cabinet ou utilise un logiciel en ligne avec un hébergeur de données de santé.  Mais, tel que, Simply Vitale préfigure  de nouvelles approches de solutions métier mobiles sur tablettes en préparation chez plusieurs éditeurs…A suivre
 

*Depuis notre test, une base de données est accessible et l’infirmière peut faire des prescriptions. RM Ingéniérie a été primé pour sa campagne de communication par courrier auprès de 65 000 infirmières.

 

http://simplyvitale.com/

 

 



Une réponse à Une démo de Simply Vitale, un système autonome pour la télétransmission et le dossier administratif

  • Catherine meninger dit :

    Quand on sait qu’on fait parfois 60 visites par jour, je me vois mal tout faire depuis ma tablette en cours de tournee. Consulter les données, d’accord, mais tout faire, ça me parait pas envisageable. c’est un gadget;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>