Bandeau haut impair
Twitter E-mail

 Test du tensiomètre de bras de Bewell Connect

C'est le premier tensiomètre de bras de la gamme Bewell Connect de Visiomed.  Il a reçu le deuxième prix Innovation du Medpi 2015. Le test a été réalisé sur un iPhone 6

 

 

Présentation et ergonomie

                                                                     La boite contient une pochette bleue semi-rigide, spacieuse, qui renferme tensiomètre, câble de connexion (USB-Micro USB vraiment standard, ce qui n’est pas toujours le cas pour la micro USB) et modes d’emploi. A noter le dépliant de démarrage rapide (« Quick step ») est en papier cartonné pelliculé. C’est bien fait et solide, ce qui peut être utile si on est amené à faire utiliser l’appareil par différentes personnes.

 

 

 

Première étape : la charge
Charger l’appareil avec le câble (sur un ordinateur ou une prise de courant avec un adaptateur non fourni mais qui est celui de nombreux smartphones;). Une LED bleue (signal visuel du Bluetooth) apparaît et s’éteint lorsque la charge est complète (compter deux heures environ). Le tensiomètre est bluetooth (bluetooth smart ) et le bluetooth restant disponible en permanence, l’appareil se décharge progressivement. Il faut donc vérifier le niveau des batteries lorsqu’il n’est pas utilisé pendant plusieurs jours (la LED bleue clignote quand on met en marche l’appareil).


 

 

Deuxième étape : l'application et l’activation
Télécharger l’application Bewell Connect sur l’Appstore ou Google Play ce qui exige de créer un compte et un profil utilisateur (on peut en créer plusieurs).. Une fois le profil créé, un appui sur son profil ouvre l'écran des « étagères » avec tous les produits Bewell Connect. On sélectionne My Tensio pour l’activer.
Avec le Bluetooth Smart, il n’y a plus besoin d’apparier. Il suffit d’activer le bluetooth du smartphone et le tenssiomètre sera reconnu automatiquement par l'appli.

Troisième étape : La mesure
Qu'ils soient sur papier ou sur l’application (My Tensio Tutorial , touche « Find »), les différents guides insistent tous (avec parfois des fautes d’orthographe : repinsant au lieu de reposant…) sur les modalités de prise de la tension. Le bon positionnement du tensiomètre est essentiel. S’il n’est pas correct, la mesure ne sera pas effectuée. Personnellement je m’y suis reprise à plusieurs fois : le brassard ne doit pas être trop serré mais il doit bien coller à la peau du bras (à noter, il n’y a pas de latex). Le tensiomètre doit  se trouver face à l’intérieur de l’avant bras.
Il faut que l’application soit ouverte (on touche l'icone représentant un cœur traversé d’un graphe) et que le tensiomètre soit en marche (appui sur la touche orange on/start).
Il y  a  trois mesures à la suite, avec un délai de 15 secondes entre chacune, pour obtenir la mesure artérielle moyenne (MAM). Les résultats s’affichent ensuite sur l’écran (systolique, diastolique, pouls). Pour les enregistrer, il faut sélectionner son profil d’utilisateur. Une des touches de la barre du bas permet le partage e-mal ou via les réseaux sociaux.
Trois codes couleurs accompagnent ces mesures : vert pour normal, orange pour attendia (sic; doit se traduire par attention ?) et rouge pour danger.
On peut fermer l’appareil en appuyant sur la touche orange ou le laisser s'éteindre automatiquement au bout d’une minute.
Pour déconnecter l'application, il faut aller dans les réglages et tout à la fin (voir l'écran dans la galerie ci-dessous)

Voir la galerie d'écrans

Fiche technique

Du fait de l’utilisation du Bluetooth  Smart 4.0, un équipement récent, est iondispensable, smartphone ou tablette à partir de Android 4.0 ou iOS 7 (iPhone 4S minimum). Vérifier avant l’achat si le smartphone ou la tablette est compatible sur le site du constructeur Dimensions : 55x23x135 mm. Brassard : 22-36 cm de tour de bras. Encombrement dans sa trousse de transport 14,5x21x9 cm.
Poids : 175 g (un peu plus de 400 g avec sa pochette, le câble, les guides)
La batterie Lithium-ion assure une autonomie d’environ 250 mesures
Dispositif médical de classe IIA . Fabriqué en Chine (NexMed technology)
Garantie : Un an
Prix : 119 euros

Les plus/ Les moins

+ Bluetooth 4.0 évitant l’étape de l’appariement. avec le smartphone via les réglages
+. Housse de transport protectrice
+ petit guide de démarrage solide et pratique
+ le scratch pour accrocher le brassard lorsque l'utilisateur n'a pas de gros bras
+ détection des arythmies
+ technologie MAM

- La pochette de transport est un peu volumineuse par rapport au tensiomètre et assez encombrante pour le transport
- La fonction" trouver" un médecin ou un établissement de l'application mérite d’être améliorée. Et d'une façon générale, il y a quelques erreurs à corriger (orthographe)
- nécessité d'un smartphone récent

L’avis de Buzz Medecin

Sans doute un des tensiomètres les plus "médicaux" du marché. Le dispositif a été développé en étroite collaboration avec la société d’hypertension artérielle (SFHTA) et cela se sent. Non seulement avec les trois mesures automatiques (technologie MAM)  mais avec les recommandations pour la prise de tension, la détection de l’hypotension orthostatique et des cas aberrants. La présence de la fonction IHB (Heart Beat Detection) qui permet la détection de l’arythmie, contribue à ce statut médical.

 

26 juin 2015

Test tensiomètre de bras de Bewell Connect

1 commentaire
Une réponse à Test tensiomètre de bras de Bewell Connect
  1. Déçue par cet appareil, car l’alimentation par câble est très fragile : elle s’est cassée par 2x et a nécessité le renvoi de l’appareil alors qu’il était toujours sur garantie la 1e fois après 1 mois environ d’utilisation. Maintenant l’appareil est inutilisable car plus rechargeable et plus garanti . Je l’ai toujours manipulé avec douceur pour le recharger mais malheureusement cela n’a pas suffit.


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>