Bandeau haut pair
Twitter E-mail
10 Déc 2013

La Silver Economie a tenu son premier congrès

Silver Economie. Puisque la langue française ne proposait qu’économie grise (pour les cheveux) ou argentée (pour les tempes), on lui a préféré l’anglais pour désigner l’industrie du vieillissement de la population. Le papyboom des babyboomers a commencé et va battre son plein lorsqu' en 2050 les plus de 65 ans seront 46% par rapport au nombre de travailleurs contre 28% en 2013.
Si l’expression est toute récente (automne 2012), on peut dire qu’elle a fait florès et qu’il n’a fallu que quelques mois au ministère du Redressement productif en collaboration avec celui de la Santé pour s’en emparer et en faire une filière industrielle soutenue par le gouvernement. La Silver Economie a déjà sa Silver Valley (lancée le 1 juillet autour de la pépinière de la (future) plate-forme Charles Foix ou comment rentabiliser les compétences de la gériatrie qui devient un Pôle allongement de la vie) , son syndicat (l’Asipag) avec des entreprises qui portent le logo, son portail (silvereco.fr), son premier congrès qui s’est tenu le 6 décembre dans le cadre du Salon des services à la personne à la Porte de Versailles. La veille, Mme Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie (ministère de la santé) s’est vu remettre le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective sur « la Silver Economie, une opportunité de croissance pour la France ». Ses propositions sont très diverses : livret argenté réservé aux seniors pour orienter leur épargne vers la croissance, ciblage des 10% de seniors les plus aisés pour faire démarrer la filière avant le passage au marché de masse et au développement de l’offre médicosociale (comprendre : ne pas attendre les prises en charge pour démarrer), standardisation des échanges et dispositif générique, etc.… Le 12 décembre, c’est la signature officielle du contrat de filière Silver Economie entre l'Etat et les entreprises (6 axes 49 actions)

Dispositifs de la vie pratiques et high-tech

Présentes sur les stands, toutes sortes d’offres innovantes ou déjà existantes mais estampillées « acteur de la Silver Eco ». On y trouve aussi bien des dispositifs pour faciliter les soins ou la vie quotidienne que de la haute technologie. Ombistoking pour l’enfilage des bas de compression, Hamac-Senior, des sous vêtements anti-fuite, et Vertigo de MK Santé pour les transferts assis-debout, sont cette année les lauréats de la 10e bourse Charles-Foix. Au sein du Salon des services à la personne, la Maison du Mieux-Vivre regroupait les robots de téléprésence et d’assistance, les tablettes et ordinateurs simplifiés (Ordissimo, EasyPC…), les smartphones pour seniors (voir le test du modèle Doro), les plates-formes de services de téléassistance de plus en plus sophistiquées (BlueLinea notamment), le patch détecteur de chutes Vigi’Fall de Vigilio, les montres connectées, etc. « L’innovation d’excellence au profit des seniors ».
Il faudra bien que les médecins de tous ces seniors connecté soient aussi intégrés à ces nouveaux écosystèmes. Leur place reste encore à définir.
En attendant Buzz medecin les informera pour qu'ils puissent informer à leur tour leurs patients et leur famille.

 

[Haut]
À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *