Bandeau haut pair
Twitter E-mail
30 Sep 2020

Montre connectée : les fonctions santé veulent faire leurs preuves

0 commentaire

 Alors qu’Apple annonçait le 15 septembre la sortie de son Apple Watch Series 6, avec un nouveau capteur de mesure de la saturation d’oxygène Sp02 dans le sang, Withings, leader des objets connectés santé, a lancé le 7 septembre la Scan Watch, bénéficiant du marquage CE médical, capable de détecter la fibrillation auriculaire. Les constructeurs participent désormais à des études cliniques.

Le mérite revient à Apple d’avoir creusé le sillon, modeste au démarrage, des montres connectées avec l’Apple Watch dont les ventes (près de 31 millions d’exemplaires) ont dépassé en 2019 l’ensemble de l’industrie horlogère suisse ! La gamme des Apple Watch est devenue très large, incluant les usages familiaux avec des prix plus attractifs jusqu’aux fonctions les plus sophistiquées. La santé est toujours mis en avant.
L’Apple Watch Séries 6 inaugure un nouveau capteur Oxygène sanguin. Quatre groupes de LED vertes, rouges et infra-rouges et quatre photodiodes sont intégrés au cristal au dos du boitier de l’Apple Watch pour mesurer la lumière réfléchie par le sang. L’utilisateur télécharge l’app Oxygène sanguin dont l’algorithme va mesurer l’oxygène sanguin (compris entre 70 et 100%). Ces mesures sont prises régulièrement lorsque la personne est inactive. Tout en spécifiant bien que les mesures ne sont pas destinées à un usage médical y compris à l’auto diagnostic ou à une consultation médicale mais juste prévues pour détermine un état général forme et santé. Apple s’est associé à trois laboratoires pour voir comment cette mesure pourrait être utilisée dans les applications. Avec l’université de Californie, Irvine et l’assureur Anthem, pour chercher si les mesures longitudinales de l’oxygène sanguin peuvent aider à mieux gérer et contrôler l’asthme. En collaboration avec les chercheurs d’ autres centres de recherche médicale d’Amérique du Nord, Apple va s’attacher à comprendre comment différentes mesures prises par sa smart watch (fréquence cardiaque, oxygène sanguin) peuvent faciliter la détection de l’insuffisance cardiaque ou encore des signes précoces de l’insuffisance respiratoire en cas de grippe ou de Covid 19.

 

 

Quant à Withings, pour bénéficier de la certification CE médical, il a dû engager plusieurs études cliniques pour certifier la qualité médicale des mesures. Deux études ont été menées avec l’Hôpital européen Georges Pompidou et le Centre de cardiologie du Nord pour valider la détection de la fibrillation auriculaire via l’enregistrement d’un ECG de grade médicale et l’intermédiaire d’un capteur optique PPG qui surveille la fréquence et le rythme cardiaque (lorsqu’un battement de cœur irrégulier est détecté, l’utilisateur reçoit un SMS l’invitant à pratiquer un ECG en seulement 30 secondes). Une troisième étude en lien avec l’Hipoxia Lab de l’université de Californie a validé la mesure de la saturation en oxygène du sang. Prochaine étape : la détection de l’apnée du sommeil en partenariat avec l’hôpital Béclère qui nécessite, avant sa mise sur le marché, une nouvelle approbation réglementaire. Dès avril, par dérogation exceptionnelle de l’ANSM, Withings a pu diffuser sa ScanWatch auprès des patients atteints de Covid 19. L’université Louis et Maximilien de Munich l’a intégrée dans son projet de suivi de patients atteints de Covid 19. Leader des objets de santé connectée, Withings vient de lever 53 millions d’euros pour assurer la poursuite de sa croissance en Europe et aux Etats-Unis.

ScanWatch à partir de 279,95€

Apple Watch Series 6 à partir de 429€ .

[Haut]
À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *