Bandeau haut pair
Twitter E-mail
25 Nov 2013

Symptosite : le suivi clinique en ligne des patients

1 commentaire

Psychiatre à Nancy et passionné de nouvelles technologies, Marc Ounnoughoune a eu l’idée de Symptosite en se demandant avec d’autres confrères comment alléger le travail des praticiens et leur faire gagner du temps. L’arrivée du « cloud » permet en effet de développer de nouveaux services en ligne utiles aux médecins et à leurs patients. En développement depuis 2012, le site est ouvert depuis mars 2013.

Le suivi clinique avant et après la consultation

« Les logiciels de suivi clinique que nous avons développés servent en pré-consultation dans les disciplines où les patients doivent répondre à des questionnaires et en suivi clinique lorsque les patient doivent remplir des notes sur leur comportement ou leurs symptômes ». Plusieurs modules ont donc été conçus dans des domaines comme les troubles alimentaires (cahier alimentaire), la pathologie du sommeil (agenda du sommeil), les troubles de l’humeur, la douleur chronique, l’asthme et l’insuffisance respiratoire chronique, etc. Les modules rassemblent des outils de notation, des questionnaires anamnestiques spécifiques ainsi que des échelles validées de pratique courante. Le médecin créé un compte patient sur la plate-forme et prescrit une notation au patient qui se connecte de chez lui (une fonction de rappel par mail est prévue pour soutenir la notation). Il peut aussi proposer un questionnaire sur tablette à remplir dans la salle d’attente pour gagner du temps de consultation. Le Dr Laurence Gérard, expert en troubles des conduites alimentaires a ainsi réalisé 284 expertises entre septembre 2012 et septembre 2013 en utilisant Symptosite. 92,6% des patients ont accepté de réaliser des pré-bilans par Internet. La durée de la première consultation a ainsi été réduite à 30 minutes au lieu d’une heure en évitant les répétitions fastidieuses. Le médecin récupère des fiches de synthèse en PDF qu’il peut ajouter dans ses dossiers patients. Ce test a fait l’objet d’un poster lors du dernier congrès de l’ANTEL car le suivi en ligne, ce n’est rien d’autre que de la télémédecine au quotidien. Symptosite est par exemple utilisé par des praticiens du réseau Morphée.
Le Dr Ounnoughene est bien sûr l’un des premiers utilisateurs de sa plate-forme pour son activité de psychiatre. Ce module comporte un protocole d’évaluation en trois séances (Une consultation d’une heure et deux de 30 minutes) et offre toutes les échelles (Chalvin, Young, etc..) « Le psychiatre peut voir la fiche de son patient avant la consultation ».

Pilotée par les professionnels de santé

Son objectif est faire de Symptosite une plate-forme sur Internet pilotée par les professionnels de santé eux-mêmes et dont le panel de modules couvre tout le champ de la médecine clinique. Il lui faudra alors migrer sur un hébergeur de données de santé agréé (HADS) encore « trop cher pour une start-up », précise–t-il. La sécurité des données est déjà assurée par l’utilisation du protocole sécurisé HTTPS pour le transfert, par un accès login-mot de passe crypté et par des droits d’accès définis par un profil de connexion.
www.symptosite.com, création de la société Actiset. Les services de Symptosite sont proposés en abonnement annuel sous trois formes Modules (Pack de base) Evolution, Clinipass (questionnaire sur mesure en fonction des besoins). A partir de 40 euros/an

 

[Haut]
À propos de l’auteur


Une réponse à Symptosite : le suivi clinique en ligne des patients
  1. […] Au carnet MemoVax s’ajoutent MemoMedica, un système de rappel de rendez-vous et d’échéances médicales et MemoQuest, un système de gestion par un centre de soins d’un patient ambulatoire. MemoMedica innove car non seulement il envoie des SMS mais il accepte et traite les réponses du patient (propose une nouvelle date de RV par exemple). Il s’interface avec n’importe quel agenda pourvu que celui ci puisse s’exporter sur un standard comme Google Agenda (50 euros/mois SMS illimités et 87 euros/mois SMS avec réponse). Quant à MemoQuest, il facilite par exemple la prise en charge du retour à domicile après une hospitalisation ou prépare une consultation selon les protocoles définis par un centre de soins ou un cabinet de spécialistes. Il s’appuie sur les deux atouts de la plate-forme Calmedica : le suivi de protocole et l’interactivité. Un bel exemple de nouveaux services "pratiques" pour le monde médical (et les patients). A rapprocher de l’initiative d’un autre médecin, Symptosite, qui a fait l’objet d’un article sur ce blog. […]


[Haut]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *