madeformed mars

Suivre l'actu du blog

Calendrier

mai 2019
L Ma Me J V S D
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

sevrage tabagique

Enovap, la première e-cigarette pour un sevrage nicotinique intelligent est en vente

On vous en parle depuis 2016, date de ce premier article du blog, mais cette fois ça y est, la start-up Enovap, après plus de trois ans de recherche et développement, a lancé début février sur le marché le premier vaporisateur personnel intelligent de la gestion de la nicotine. Si, pour certains « fumeurs », le nuage de vapeur a tout bonnement remplacé les volutes de la fumée de cigarette, pour les six ingénieurs et entrepreneurs à l’origine d’Enovap, la cigarette électronique est un bon moyen de sortir du tabac à condition de gérer au mieux la concentration nicotinique.

Cela ressemble plutôt à une petite flasque d’alcool, à glisser dans la poche arrière du pantalon. Pourtant, celui ou celle qui la porte à sa bouche ne boit pas, il vapote. Enovap se veut un accessoire LifeStyle (plusieurs couleurs disponibles, couverture cuir..) même s’il fait fonction de cigarette électronique ; d’un genre un peu spécial puisque qu’elle met toute son intelligence à réguler la quantité de nicotine distribué au fumeur. 75% des vapoteurs continuent à fumer, explique Alexandre Scheck, président d’Enovap, car la gestion nicotinique de l’e-cigarette n’est pas bonne. On ne peut changer la concentration que lors du remplissage du réservoir, qui se fait tous les jours ou tous les deux jours.

Sortir du tabac par le plaisir

Le fumeur en cours de sevrage hésite à diminuer la dose trop vite. L’innovation d’Enovap, c’est de disposer de deux réservoirs, l’un rempli d’un liquide sans nicotine, l’autre avec nicotine. Le vapoteur suit sa consommation de nicotine sur son appareil ou sur l’application smartphone et peut la régler en fonction du besoin ressenti en nicotine : le fameux HIT, contraction dans la gorge procurant de la satisfaction. Les deux vapeurs se mélangent en plus ou moins grande quantité, de façon à obtenir la concentration souhaitée. C’est le Hit Control.
Un vapoteur qui connait ses besoins (un coup de pouce après le déjeuner ou lors d’un stress) va régler la dose en conséquence. Le reste du temps, il confie l’analyse aux algorithmes d’Enovap. Les données de consommation sont récupérés (transmission bluetooth vers le smartphone) et les besoins en nicotine sont anticipés automatiquement avec un sevrage progressif tout en douceur, en fonction de l’analyse des habitudes du fumeur. L’application fait aussi office d’accompagnateur. C’est à ce dosage automatique et personnalisé par intelligence artificielle qu’ Enovap travaille avec un laboratoire du CNRS (LIMSI).Le comportement du fumeur sera analysé de façon automatique pour élaborer le programme de sevrage le plus efficace. Cela fera l’objet d’une mise à jour prévue en mai.

Depuis le 1er février, Enovap peut ajouter dans son argumentaire les résultats d’une étude publiée dans le New England Journal of Medicine sur 315 participants, qui montre une meilleure efficacité de la e-cigarette 2e génération que des patches de substituts nicotiniques : 18% d’arrêt de fumer contre 9, 9%. C’est pour les 80%, restants, dépendants à la nicotine, qui continuent de vapoter au bout d’un an, qu’Enovap pense avoir trouver la solution. Une solution agréable qui plus est.

Comme l’expliquait le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l’hôpital Saint Louis, (avec lequel Enovap a collaboré à ses débuts et pour le dernier Mois sans tabac), « on peut sortir du tabac par le plaisir. Le rôle du soignant est de supprimer l’envie de fumer ».
 

https://www.enovap.com/fr     

(mis à jour le 11 septembre 2018 et le 23 février 2019)