Kligo
Suivre l'actu du blog
Calendrier
novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Patient GeneSys, une (future) plate-forme de cas cliniques sur-mesure

C’est un beau projet collaboratif qu’ont initié Vidal, la start-up Voxygene, le CNRS (LIMSI), le CHU d’Angers et l’agence Interaction Healthcare qui en est le chef de file, avec Patient GeneSys, une plate-forme de simulation pour générer des cas cliniques sur mesure. Il a fait l’objet d’une présentation au dernier colloque TIC Santé

Interaction Healthcare s’est, si l’on peut dire fait la main en utilisant, en partenariat, la plate-forme américaine Pulse dont il a tiré des applications en français. Plus de 10 000 médecins ont suivis ses consultations virtuelles en simulation 3D dans des réunions animées par un expert. Terrains couverts : diabétologie, infectiologie et cancérologie. Une des réalisations les plus spectaculaires, SIM Urgences est un module de 8 cas patients développé pour le laboratoire Lilly qui l’utilise dans ses réunions de formation (2400 urgentistes formés). Avez-vous les bons gestes ? Appliquez vous les bonnes procédures ? Prenez vous les bonnes décisions face à une embolie pulmonaire, une péricardite, etc. Si vous vous trompez dans votre analyse, le patient donne des signes de faiblesse qui peuvent aller jusqu’à la mort.

Une plate-forme d’outils, fédératrice et ouverte

L’agence interactive santé dirigée par Jérôme Leleu se lance à l’heure actuelle dans son premier outil « maison ». Avec Patient GeneSys, le cadre est celui de la consultation. Le médecin pose des questions à son patient et pratique un examen clinique. Il installe son patient sur la table d’examen, peut faire des palpations, prendre la tension, pratiquer un ECG, prescrire des examens complémentaires, etc.
Le patient réagit, répond aux questions. A l’issue de la consultation, il doit y avoir prise de décision thérapeutique. Partenaire du projet, Vidal fournit toutes ses « Recos » de bonnes pratiques et sa base de médicaments pour la prescription. Les données de la consultation sont enregistrées sur une borne Wi-Fi ce qui permet de revoir l’ensemble du cas dans une réunion de groupe. Par rapport à d’autres simulateurs, l’originalité du projet, financé à 40% sur des fonds publics (16e appel à projets du FUI, Fonds unique interministériel, collectivités territoriales, fonds communautaires), est d’être fédérateur. Patient GeneSys mettra en effet à disposition des outils en ligne pour réaliser des cas cliniques pour la e-formation, dépassant ainsi le cadre d’une faculté, d’un CHU ou d’un éditeur qui se limitent à quelques cas. Les promoteurs s’abonneront à la plate-forme, pourront créer leurs propres cas cliniques, de façon simple. Ceux-ci seront protégés par le droit d’auteur et leur utilisation pourra donner lieu à rémunération. A la manière dont les développeurs d’application pour smartphone se rémunèrent sur les Apple Store et autre GooglePlay.
Rendez-vous dans deux ans pour l’inauguration des premiers cas de Patient GeneSys. Qui devraient servir à la formation des professionnels de santé, aussi bien initiale que continue.
 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>