Bandeau haut pair
Twitter E-mail
26 Nov 2019

Medadom veut développer la téléconsultation à partir de ses centres de santé et des pharmacies

0 commentaire

Créée en 2017 avec une appli sur smartphone proposant aux patients des visites médicales remboursées, Medadom a pris en 2019 le virage de la téléconsultation pour des soins non programmés en s'appuyant sur ses propres centres de santé agréés par les ARS et sur des bornes de téléconsultation déployées dans les pharmacies.

Co-fondée par le Dr Charles Mimouni et son fils Elie-Dan alors interne accompagnés de Nathaniel Bern, ingénieur, Medadom s'est d'abord lancé sur le créneau de la visite à domicile via une application smartphone et a même racheté son concurrent Docadom. Mais désormais, le patient qui télécharge l'application, se voit aussi proposer une téléconsultation.sur la nouvelle plate-forme de téléconsultation Medadom. Ouverte en mai 2019, la plate-forme a déjà assuré 6000 téléconsultation remboursées à la date du 15 novembre.
Pour occuper en force le créneau des téléconsultations non programmées réalisées par un médecin qui n'est généralement pas le médecin traitant, Medadom va s'appuyer sur ses propres centres de santé, agréés par les ARS  et sur les pharmacies.

En 2020, 12 centres de santé agréés par les ARS

Les centres de santé MedikSanté dont trois sont ouverts, seront déployés nationalement de manière territoriale en phase avec le plan Ma Santé 2022, un par région soient douze au total. Les médecins salariés y font à la fois des consultations "physiques" et des téléconsultations pour des patients qui n'ont pas de médecin traitant ou un médecin traitant indisponible. Les patients peuvent également choisir un médecin traitant dans ces centres.
A titre d'exemple, le centre MedikSanté du 206 Bd Pereire à Paris est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h avec 8 équivalents temps plein qui assurent aussi à leur domicile des permanences téléconsultation. Le patient avance les 7,5 euros représentant la part complémentaire sur la consultation  à 25 euros. Le nouveau centre a réalisé la moitié de ses consultations en téléconsultations.

Objectif 200 pharmacies équipées de bornes de téléconsultation fin 2019

Deuxième axe de développement de la téléconsultation, les officines. Medadom a préparé à cet effet une borne de téléconsultation équipée d'un écran et d'une batterie d'appareils médicaux connectés tels que tensiomètre, otoscope, stéthoscope, oxymètre, dermatoscope. La publication en septembre dernier de l'avenant 15 à la convention nationale des pharmaciens ouvre en effet la voie à la téléconsultation en pharmacie pour peu que celle-ci dispose d'un espace de confidentialité et de l'équipement nécessaire. Il est prévu une participation forfaitaire de 1225 € la première année pour s'équiper puis 350€/an ainsi qu'un forfait annuel variant de 200 à 400 € selon le nombre de TC (1 à 20, 20 à 30, plus de 30). Ces TC doivent s'inscrire dans le parcours de soins. Elles pourront donc être assurées selon les cas par le médecin traitant du patient ou par un médecin des centres de santé Mediksanté agrées par les ARS.
La location de la borne revient à 390 € /mois tout compris. Medadom qui a commencé à les déployer en avril, compte sur 200 pharmacies partenaires pour la fin 2019 et table sur 2000 pour fin 2020.

 

"Le parcours de soins non programmés représente un tiers des consultations en France, explique le Dr Charles Mimouni, elles aboutissent généralement aux urgences qui sont surchargées. Assurée 7 jours sur 7, la téléconsultation répond particulièrement bien à ce besoin car nous nous engageons à répondre au patient dans les 10 minutes. En pharmacie, le recours aux objets connectés permet de résoudre selon notre premier retour d'expérience, 90% des cas. Il n'y a plus que 5% des TC qui se terminent à l'hôpital".
Avec 6000 TC effectuées et une croissance de 20% par mois, Medadom pense avoir trouvé le bon créneau pour devenir un des grands acteurs de la téléconsultation et séduire les invesisseurs pour sa levée de fonds en cours.

Voir la fiche Medadom dans la rubrique Téléconsultation de Buzz Medecin

Voir l'article précédent sur Medadom, de la visite géolocalisée à la téléconsultation, une autre façon d'exercer
.

[Haut]
À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *