madeformed mars juillet
Suivre l'actu du blog
Calendrier
août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Withings et iHealth connectés au Medica 2013

La santé connectée s’installe au Medica de Düsseldorf

Dans le pavillon "Santé sans fil" de Medica qui se tient à Düsseldorf du 20 au 23 novembre, on retrouve tous les acteurs de la santé connectée, constructeurs de dispositifs connectés aux smartphones et opérateurs de plates-formes comme Qualcomm…

Withings, le champion français de la santé-forme connectée, va ainsi pour la première fois au salon-congrès Medica
Toujours orienté vers la forme et la santé grand public, Withings qui a levé 23,5 millions d’euros en juillet dernier pour assurer ses développements, réserve ses annonces de nouveautés pour le grand show de l’électronique mondiale, le CES de Las Vegas en janvier. Cette participation à la « messe » (c’est ainsi que les Allemands appelle le forum mondial de Düsseldorf) du matériel médical montre à l’évidence un intérêt croissant pour la médecine et les médecins. De fait, les appareils de Withings comme la balance et le tensiomètre connectés se trouvent parfois commandés par des médecins ou des services hospitaliers dans le cadre de protocole et d’expérimentations. Autre signe de cette évolution, la société était présente pour la première fois, au congrès européen de télémédecine de l’Antel (15 et 16 novembre) et y présentait ses dispositifs connectés. Les matériels se sont adaptés : les mesures de la balance utilisée chez un praticien ou dans un établissement, sont ainsi récupérées par le patient sur son compte Withings où il suit l’ensemble de ses « niveaux de bien-être » en se fixant des objectifs (éventuellement avec son médecin). Le tensiomètre s’est débarrassé de son fil et fonctionne en Wi-Fi (Bluetooth en cours). Pulse, le smart tracker, à la fois podomètre, tensiomètre de doigt (mesure indicative) et analyseur de sommeil doit également pouvoir trouver des applications médicales. Pour le moment, les données enregistrées dans les applications sont stockées dans des serveurs sous forme anonymisée (pas d’agrément HADS). Withings en tire des analyses qui sont parfois rendus publiques mais assure ne pas les vendre. Même si Eric Carreel, son co-fondateur et président, déclarait lors de la levée de fond : « La Big Data est en train d’ouvrir des possibilités auxquelles l’on pouvait seulement rêver il y a quelques années ».

Système de monitorage sans fil et glucomètres

iHealth, société à capitaux essentiellement chinois mais avec un pied aux Etats-Unis et un autre en France pour sa gamme iHealthPro à visée médicale, est présente à Düsseldorf sur deux stands. Outre son tensiomètre BP5, iHealth présente un oxymètre de pouls sans fil (voir le test),
des glucomètres (non encore sur le marché)
dont un modèle qui se connecte sur la prise mini-jack (casque) de l’iPhone (photo).

 

 

 

 

Et enfin, le premier appareil de sa gamme Pro qui est un système de monitorage de Tension artérielle, doté de deux tensiomètres sans fil, qui permet de suivre tension artérielle, index de pression systolique, pression pulsée, pression artérielle moyenne, volume systolique et débit cardiaque. Ce dispositif médical qui sera commercialisé prochainement fonctionne avec l’application iHealthPro pour iPad (iOS 5.1 et supérieur). Un test sera bientôt publié sur Buzz Medecin (rubrique matériel santé connecté). Les données des applications iHealth (iHealth My Vitals, iHealthPro) sont pour le moment stockées sur un serveur américain (sécurisé selon la norme américaine). Et bien sûr pour iHealth Pro dans l’iPad du praticien qui pratique les examens.
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>