Twitter E-mail
29 Avr 2021

Comment Enovacom accompagne le voyage sécurisé des données de santé

0 commentaire

La filiale d’Orange Business Services, Enovacom organisait début avril en ligne son « Morning 2021 », pour faire découvrir ses projets et les réalisations de ses partenaires. Buzz Médecin s’est entretenu à cette occasion avec Laurent Frigara, co-fondateur et PDG délégué.

« Les échanges ville-hôpital, c’est notre ADN depuis 2005 ». Après une première entreprise dans le logiciel médical, Laurent Frigara, qui a une formation d’ingénieur, co-fonde Enovacom en 2002 avec Renaud Luparia. Les premiers produits de la petite équipe marseillaise sont un webmail securisé pour les professionnels de santé, Easycrypt  ainsi qu'Antares destinée aux établissements. Il s’agit d’une plate-forme, -on disait aussi un connecteur-, pour gérer les différentes messageries sécurisées utilisées par les professionnels de santé, médecins de ville ou hospitaliers et leur envoyer comptes rendus et résultats. « Au fil des ans, on s’aperçoit qu’il y a toujours autant d’activité dans le domaine de l’interopérabilité. La source ne tarit pas ! » fait mine de s’étonner le PDG délégué.
Exemple parmi d’autres, la création des GHT (Groupement hospitalier de territoires), c’est autant de systèmes à faire fonctionner ensemble.
En pleine crise sanitaire, pour la mise en place en urgence du SI-DEP (système d’information de dépistage populationnel) sur lesquels les pharmacies et les laboratoires remontent les résultats des tests de dépistage Covid, c’est Enovacom qui a joué l’intermédiaire technique, entre la production des résultats et son recueil en assurant le contrôle qualité de la donnée. « Dans un contexte sanitaire complexe avec beaucoup de collègues en télétravail ».
Orange Business Services ne s’est pas trompé sur l’avenir de l’interopérabilité, en transférant en octobre 2020 les activités d’Orange HealthCare au sein d’Enovacom. L’entreprise accompagne depuis 18 ans les acteurs de la santé dans leur transformation digitale, en France et à l’international, avec des solutions innovantes pour améliorer la qualité, le parcours de soins et l’expérience patient.
Le leader de l’interopérabilité dans le domaine de la santé avec 2000 clients est bien introduit : « 60% des hôpitaux publics et 50% des cliniques utilisent au moins un de nos produits », souligne Laurent Frigara.
Désormais Pôle santé d’Orange, Enovacom est devenu d’un seul coup une entreprise de 250 personnes réparties entre La Défense et Marseille (150 personnes). Orange Business Services apporte ses compétences en gestion des projets complexes, ses process de sécurité et de certification et ses serveurs certifiés HDS. Enovacom dispose aujourd’hui d’un cloud bien géré et sécurisé.

Echanges et distributions universelles

La prochaine étape c’est Enovacom Suite V3 qui sortira au deuxième semestre de 2021.
Cette plate-forme nouvelle génération va permettre, entre autres, d’assurer des échanges et une distribution plus universelle avec un processus industrialisé. Les courriers tels que compte rendus ou résultats d’examens seront envoyés à tous les médecins même ceux qui n’ont pas de messagerie sécurisée. Le transfert du ficher sera sécurisé par l’envoi d’un lien. Une sorte de « wetransfer » mais hébergé sur des serveurs HDS (Hébergeurs de données de santé).
« Nous utilisons pour cela la solution partenaire BlueFiles. Il suffira au médecin de créer un compte BlueFiles by Enovacom ».
Enovacom veut aller plus loin en proposant autour de sa plate-forme des services aux patients et aux soignants , comme la préadmission, le suivi administratif des paiements, et le suivi post-opératoire. « A chaque fois nous évaluons les gains : le but est de faire gagner du temps aux patients et aux soignants par la simplicité du processus ».
Sans oublier le traitement final des données en s’appuyant sur les compétences IA (Intelligence artificielle) d’Orange.
Le voyage des données de santé n’est pas terminé après leur arrivée à bon port d’import-export. Fort de son cloud sécurisé, le voyagiste Enovacom accompagne aussi leur exploitation.

[Haut]
À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *