Bandeau haut pair
Twitter E-mail
27 Juin 2021

Interruption de la création des DMP au 1er juillet mais pas de leur alimentation

0 commentaire

A partir de ce 1er juillet 2021, il ne sera plus possible aux médecins de créer de nouveaux DMP (dossiers médicaux partagés) au cabinet. De même pour les pharmaciens en officine, les usagers dans une caisse d’assurance maladie ou sur le site dmp.fr. Il s’agit d’une période transitoire jusqu’à l’ouverture en janvier 2022 de Mon espace santé qui entre en phase pilote à partir du 1er juillet dans trois départements. Le DMP est une brique essentielle de ce nouveau service.

Le site DMP.fr l'affiche. Cette coupure dans l’ouverture de nouveaux DMP est nécessaire pour préparer l'arrivée de Mon espace santé qui sera proposé à tous en début d'année 2022.
Les DMP créés ne seront pas supprimés et il sera toujours possible pour les patients et les professionnels de santé de les consulter, ainsi que d'y ajouter des informations. Par ailleurs, tous les usagers qui disposaient déjà d'un DMP avant le 1er juillet 2021 retrouveront automatiquement leurs données à l'activation de Mon espace santé.
Dans la phase pilote de l’Espace numérique de santé (ENS rebaptisé « Mon espace santé ») qui va débuter dans les départements de Loire-Atlantique, Haute-Garonne et Somme, l’ENS sera automatiquement ouvert pour 4 millions d’assurés sauf opposition de leur part. Ces usagers du régime général, de la Mutualité sociale agricole (MSA) et de la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN) pourront alors accéder à leur DMP ainsi qu'à une messagerie sécurisée permettant des échanges, à l'initiative des professionnels de santé, en toute confidentialité.
Les assurés de ces départements qui disposent d'un dossier médical partagé créé avant le 1er juillet 2021, retrouveront les données contenues dans celui-ci automatiquement intégrées dans Mon espace santé" A la date du 1er janvier 2022, le DMP deviendra une composante de l'ENS, et sera ouvert simultanément.

Développer l’alimentation du DMP par les professionnels de santé

Actuellement, alimentent le DMP:
- 11 100 médecins généralistes
- plus de 880 établissements de santé dont 27 CHU
- plus de 1 400 EHPAD
- plus de 560 laboratoires de biologie médicale.
Or si au 24 juin, près de 10,1 millions de DMP ont été créés. Un peu moins de deux millions sont alimentés par les professionnels de santé ou les établissements de santé.
Notre action, souligne la CNAM, qui pilote le DMP, est désormais d’en développer l’alimentation par les professionnels de santé avant l’ouverture de Mon espace santé.
Au risque de voir les usagers n’y trouver (un DMP sera ouvert par défaut à tous les assurés) que les ajouts automatiques des données de remboursement de l’Assurance Maladie et les informations qu’ils y auront ajoutées.
L’alimentation du DMP figure certainement au programme des négociations qui se sont ouvertes mercredi 23 juin.

[Haut]
À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *