Bandeau haut impair
Twitter E-mail

 

HAPIfork, la fourchette pour mieux manger

"Les gens mangent trop vite" répète dans toutes les conférence et le plus souvent en anglais, son inventeur l’ingénieur français Jacques Lépine (People eats too fast). Sa fourchette intelligent HAPIfork a déjà été couronnée aux trophées du CES (Consumer Electronic Show) 2013 de Las Vegas. La campagne de pré-vente menée via le site www.hapilabs.com entre le 17 avril et le 1er juin 2013 a séduit 1268 contributeurs et récolté 134 743 dollars. De quoi démarrer  la production pour une mise sur le marché en septembre via notamment le site www.aujourdhui.com.

Comment ça marche ?

La fourchette intelligente fait dans le quantitatif en mesurant le nombre de fois où le couvert est porté à la bouche, la durée du repas et son heure exacte et dans le qualitatif en mesurant la vitesse d’ingurgitation. Lorsque la fourchette est portée trop rapidement à la bouche, elle vibre.
Les données enregistrées par la fourchette sont tranmises via Bluetooth sur l’espace personnel de l’utilisateur sous forme d’un tableau de bord accessible sur Internet via un ordinateur ou sur smarpthone (Android, iOS ou Windows Phone). HAPIlabs a développé sa propre application et un accord avec la plate-forme d'objets connectés de Withings devrait permettre de centraliser les données forme-santé d'un même utilisateur.

Dans sa version prototype de série, c’est une grosse fourchette large de 24,5 mm et de 15,7 mm d’épaisseur pour un poids de 65 g, déclinée en cinq coloris.
Une fois débarrassée de son électronique détachable, elle passe au lave-vaisselle. Elle « marche » sur une batterie rechargeable via un connecteur USB qui lui assure 13 h d’autonomie, soit deux semaines d’utilisation environ.

A quoi ça sert ?

La fourchette HAPIfork avertit son utilisateur d’une vibration quand celui-ci mange trop vite. C’est aussi simple que ça et bien appliqué cela peut avoir un grand intérêt pour les nutritionnistes. En mangeant plus lentement, on absorbe moins de calories puisque le signal de satiété met 20 minutes environ à parvenir au cerveau et n’a pas le temps d’être efficace si le repas dure moins longtemps. De plus, il est prouvé qu’une bonne mastication augmente l’action de la salive et donc la digestion des aliments. Le reflux gastrique et la vitesse de prise des repas sont corrélés. Enfin, on apprécie davantage les aliments en les dégustant lentement. Une étude lituanienne cité par ses concepteurs, indique qu’une bonne mastication .Selon Jacques Lépine, sa fourchette ouvre le champ à de nouvelles études sur la manière de bien manger.

HAPIfork doit être commercialisée par la société HAPIlabs dont les produits sont distribués par le site aujourd’hui.com. Hapilabs édite plusieurs objets connectés dédiés au bien-être dont une HAPIwatch pour mieux dormir (sortie prévue en 2014)
www.hapilabs.com
 

10 juin 2013

HAPIfork, une fourchette pour mieux manger

2 commentaires
2 réponses à HAPIfork, une fourchette pour mieux manger
  1. Slow Control, la société qui a inventé cette fourchette a sorti une v2 en vente en Europe depuis maintenant plus d’un an (la hapifork n’a été distribuée qu’aux US)
    => 10Sfork sur http://www.slowcontrol.com, jetez y un oeil

  2. Je n’ai qu’un mot à dire révolutionnaire. Curieuse lors de la présentation de Hapifork, j’ai été complètement conquise dès les premiers jours d’utilisation. Bravo, c’est une belle avancée en matière de diététique, au jour d’aujourd’hui. Reste à attendre la cuillère.
    C’est un outil de santé publique génial.


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>